La tourneuse de page

Des pages qui tournent... Des livres à lire, et à partager

23 janvier 2011

Bal de givre à New York – Fabrice Colin

bal_de_givre_new_york_fabrice_colin



Une jeune fille reprend conscience au beau milieu d’une rue de New York, après avoir été renversée par une limousine blanche. A son bord, Wynter, le riche héritier de la famille Seth-Smith. Bien qu’elle ne soit pas blessée, il tient absolument à la revoir.  Seule ombre au tableau, elle ne se souvient de rien. Peu à peu, quelques souvenirs lui reviennent ; Son nom, Anna Claramond ; son adresse, un manoir situé au cœur de New York...mais tout ce qui touche à son passé demeure désespérément enfoui dans sa mémoire. 

Le lendemain, elle reçoit une invitation de Wynter lui demandant de l’accompagner au Bal de Givre, un évènement mondain organisé annuellement par la famille Seth-Smith. Parallèlement, Anna apprend l’existence du Masque, un sombre individu accusé d’être responsable de la disparition de plusieurs personnes, l’ayant manifestement désignée comme prochaine victime.

L’existence d’Anna semble idyllique : Belle, riche, sur le point d’épouser le plus beau parti de la ville. Un avenir radieux lui sourit. Mais peu à peu, le conte de fée s’étiole. Le prince ne semble plus si charmant, et des évènements étranges se succèdent.

Le passé nébuleux d’Anna semble cacher bien des secrets…

Mon avis

Je suis bluffée. J’ai d’abord craint un roman à l’eau de rose. Anna et Wynter sont beaux, riches, amoureux. Ils évoluent dans les hautes sphères de la société New Yorkaise.
Mais rapidement, Bal de givre à New-York a su surpasser  mes attentes.

Le roman de Fabrice Colin nous immerge dans un New York de conte de fée porté par une écriture fluide et romanesque. Un New York intemporel, au charme désuet et à la technologie futuriste. Une ville lumières toute de verre et de glace. Où les voitures conduisent toute seules. Où lorsqu’il pleut, une gigantesque verrière recouvre Central Park, sur laquelle les gouttes d’eau jouent une mélodie enchanteresse. On évolue avec bonheur dans cet environnement poétique, grisé par cette douceur floconneuse, et engourdi par le froid ambiant.

"Un jeu de construction titanesque, voilà ce qu'était devenu New York, et sur ce plateau minéral, un homme avait tracé des lignes, jeté des passerelles, déroulé des toits plus larges que le monde.

Dans un silence ombré, l'auguste dirigeable aux flancs nacrés de lune glissait sur le labyrinthe des buildings, par delà les noires et souveraines contorsions du fleuve."


Mais peu à peu, tout bascule. Le roman devient de plus en plus sombre.

Le passé inconnu d’Anna soulève bien des interrogations, encore renforcées par l'ambiance particulière du livre, teintée de surnaturel. On sent bien que quelque chose cloche, mais quoi ? Que sont devenus les parents d’Anna? Pourquoi Wynter s’intéresse-t-il tant à elle ? Et pourquoi ce dernier agit-il de plus en plus bizarrement? Les énigmes se succèdent en même temps que l’étau se resserre sur Anna. L’ambiance devient glauque et oppressante 

On rassemble au fil des pages quelques pièces du puzzle, récoltant avidement le moindre indice qui permettrait de trouver enfin des réponses. On avance dans le roman avec tous ces indices, mais avec la désagréable impression qu’il nous manque une pièce maîtresse du puzzle. Plus on progresse dans le roman, plus il devient haletant et déboussolant.

Jusqu’au dénouement final, tout à fait surprenant et inattendu.

J’ai refermé le livre assez désorientée. Et je pense qu’il me faudra une deuxième lecture pour parvenir à remettre toutes les pièces du puzzle à leur place.


Définitivement, Bal de givre à New York est une belle réussite, autant sur le plan de l’intrigue que sur celui de l’ambiance générale du livre.

Et au passage, merci à Livraddict pour m’avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre d’un partenariat éditeur avec les éditions Albin Michel.


Bal de givre à New York – Fabrice Colin – Éditions Albin Michel – Collection Wiz – Janvier 2010 – 293 pages – 13,50€

Posté par lenelai à 16:28 - Romans ado - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Bal de givre à New York – Fabrice Colin

    Je l'avait repéré pour sa jolie couverture et son résumé plutôt alléchant, mais la ton avis me convaint de l'ajouter à ma wish-list

    Posté par Anasthassia =), 24 janvier 2011 à 18:57 | | Répondre
  • Tu m'as donné envie de le lire !

    Merci d'être passée sur mon blog et d'avoir laissé ta trace =)

    Posté par Luna, 26 janvier 2011 à 14:43 | | Répondre
  • J'ai demandé ce livre pour mon anniversaire, j'espère l'avoir car j'entend beaucoup d'éloges !!

    Bon dimanche à toi !

    Posté par latite06, 30 janvier 2011 à 10:12 | | Répondre
  • :)

    J'espère qu'il te plaira, il vaut le coup d'œil

    Posté par Lenelaï, 30 janvier 2011 à 18:48 | | Répondre
  • Quel billet tentant !!! C'est un suppliiiiice ! Je l'ai acheté la semaine dernière mais je ne suis pas chez moi la semaine et il ne fait pas partie des livres que j'ai pris avec moi jusqu'à vendredi !

    Posté par Morgouille, 23 février 2011 à 22:14 | | Répondre
  • :-)

    Courage Morgouille, souvent l'attente décuple le plaisir ^^ (Et même parfois, l'attente est plus agréable que le livre en lui-même.

    Posté par Lenelaï, 01 mars 2011 à 16:00 | | Répondre
Nouveau commentaire