La tourneuse de page

Des pages qui tournent... Des livres à lire, et à partager

08 février 2011

Peau d'âne - Edmond Baudoin

 

peaudane

 

Je ne pense pas qu’il soit vraiment nécessaire de vous remettre l’histoire en tête, je suis certaine que vous la connaissez par cœur. Pour ma part, Peau d’âne est un de mes contes préférés et j’étais bien sûr une grande fan de l’adaptation de Jacques Demy, avec Catherine Deneuve, quand j’étais petite (et aujourd’hui encore).

 

Baudoin s’est donc attaqué à ce célèbre conte. J’ai trouvé la façon dont il a traité l’œuvre particulièrement intéressante. Il ne s'est pas contenté d'offrir une simple adaptation du conte, mais Il l'accompagne ici d'une véritable réflexion comportant plusieurs niveaux de lecture.

 

Le récit comprend trois niveaux de narration. Le réel, le conte, et le rêve

Chaque soir avant de dormir, un papa raconte un morceau du conte de Peau d'Âne à sa fille. Il lui explique certains aspects de l’histoire, répond à ses questions, puis l’embrasse en lui souhaitant bonne nuit. Une fois endormie, la fillette rêve. Et dans son imaginaire, on retrouve plusieurs éléments du conte, selon la manière dont elle a perçu l'histoire.

J’ai trouvé cette approche du conte intelligente, car elle montre l’impact que peuvent avoir une histoire et ses symboles (très présents dans les contes de fées) sur l’inconscient. On peut parfois être surpris de la manière dont les jeunes enfants perçoivent leur environnement, et leur degré de compréhension.

Baudoin nous montre également que les histoires que l'on raconte aux enfants ont une véritable influence sur leur imaginaire, leur permettant ansi de se créer un univers qui leur est propre.

po1

Les illustrations sont faites à l’aquarelle, et sont différentes selon le mode de narration sur lequel on se trouve. Les rêves de la fillette sont illustrés de façon très onirique et narrés de manière très enfantine, ce qui les démarque du reste de l’histoire.

 

Il est vrai que ce genre d’illustration est assez inhabituel dans le monde de la bande-dessinée, pour ma part cela ne m’a pas gênée outre mesure. J’ai vraiment beaucoup aimé les pleines pages représentant les trois robes (couleur du temps, de lune, de soleil) qui m’ont évoquée certaines peintures de Klimt.

 

peau_dane


Peau d’âne d’après l’œuvre de Charles Perrault– Edmond Baudoin – Gallimard – Collection Fétiche – 2010 - 60 pages – 13,90€


Commentaires sur Peau d'âne - Edmond Baudoin

    Ca m'a l'air très bien ! J'adore aussi ce conte, surtout l'adaptation du film avec Catherine Deneuve !

    Posté par Setsuka, 08 février 2011 à 21:07 | | Répondre
  • J'adore cette histoire moi aussi, ton avis me donne envie de me replonger dans mon livre qui est un grand format (très bien) illustré
    Cette édition là à l'air pas mal aussi, surtout les dessins que tu as ajouté à ton article qui sont vraiment jolis !

    Posté par Anasthassia =), 09 février 2011 à 14:05 | | Répondre
  • J'aime beaucoup ce conte, tu me donnes envie de revoir le film avec Deneuve ! Je note ce titre !

    Posté par Delph, 10 février 2011 à 17:25 | | Répondre
  • Les aquarelles sont magnifiques ... c'est en grande beauté et finesse

    Posté par Ombre, 10 février 2011 à 22:32 | | Répondre
  • Miam

    Dans l'ensemble toutes les illustrations ne sont pas aussi colorées, mais cette BD est vraiment une petite perle

    Posté par Lenelaï, 11 février 2011 à 19:33 | | Répondre
  • Bonne continuation !

    Très bel article !

    Cela est également une très belle revisite des contes de Perrault...

    Posté par Aspare, 01 juillet 2011 à 20:03 | | Répondre
Nouveau commentaire