La tourneuse de page

Des pages qui tournent... Des livres à lire, et à partager

13 février 2011

L'automne de Chiaki - Kazumi Yumoto

automne_de_chiaki


Chiaki n’a que 6 ans lorsque son père meurt dans un accident de voiture. Elle vit alors seule avec sa mère qui, dans son chagrin, la délaisse. La fillette, se retrouve presque livrée à elle-même sans personne à qui parler. Puis, pour se distraire, la mère emmène Chiaki prendre le train. Comme ça, monter dans un train, descendre dans une gare au hasard et se promener un peu. Toujours sans parler. Et puis rentrer. Au hasard de leurs petits périples, elles aperçoivent la Résidence du Peuplier, qui affiche un écriteau « Appartement disponible ». C’est l’occasion de prendre un nouveau départ. Elles y emménagent quelques temps plus tard.

Chiaki fait la connaissance de ses nouveaux voisins, Mademoiselle Sasaki, Monsieur Nishioka, et la vieille dame, propriétaire de la résidence. Cette dernière lui fait peur, avec ses manières étranges. Quelques jours plus tard, Chiaki tombe malade. Pendant une semaine, elle passe ses journées chez la vieille dame. A cette occasion, elles discutent, et la vieille dame lui confie son secret : de nombreuses personnes lui ont confié des lettre écrites à destinations de défunts. Quand elle mourra, elle pourra leur porter ces lettres dans l’au-delà. Chiaki, fillette très angoissée confrontée au silence de sa mère, commence à écrire à son père décédé. D’abord de petites phrases. Puis des plus longues, où elle se confie d’avantage.

Une fois devenue adulte, Chiaki apprend la mort de la vieille dame. Elle se rend alors à ses funérailles, en se demandant si la promesse a bien été tenue.



Un petit roman très touchant sur la mort, les angoisses qui y sont liées et la manière de chacun de gérer le deuil.
Chiaki, très jeune fille, vient de perdre son père dans des circonstances tragiques. Confrontée au silence de sa mère lié à la tristesse et à la gène de parler d’un sujet tabou, elle se renferme sur elle-même. Car comment se rendre compte de la manière dont les enfants perçoivent la mort ? Ne vaut-il pas finalement mieux ne rien dire ? Alors les angoisses de Chiaki enflent, prennent le dessus.

Avec la rencontre des habitants de la résidence du Peuplier, chacun ayant sa personnalité particulière, ses traits de caractères et ses singularités, elle va retrouver un genre de famille, et sortir peu à peu de sa coquille. Tous ces personnages sont extrêmement attachants. Mais c’est surtout la vieille dame qui jouera un rôle décisif. Un sacré personnage, d’ailleurs, la vieille dame ! En racontant son secret à Chiaki, cette dernière va enfin pouvoir, en écrivant à son père, mettre des mots sur ses angoisses et les apprivoiser. D’abord de petits mots, puis des missives plus longues dans lesquelles elle se confie.

Un roman vraiment émouvant. Il traite un sujet pourtant délicat, mais insuffle un peu d’espoir dans le cœur du lecteur, qui referme le livre avec une larme à l’œil et le sourire aux lèvres.


L’Automne de Chiaki – Kazumi Yumoto – Seuil – Mars 2004 – 11€


Lecture dans le cadre du challenge In the Mood for Japan

Challenge_In_the_mood_for_Japan

Posté par lenelai à 15:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur L'automne de Chiaki - Kazumi Yumoto

    Je viens de le lire... il est génial, j'ai vraiment beaucoup aimé !

    Posté par Branwen, 08 février 2012 à 21:50 | | Répondre
Nouveau commentaire