La tourneuse de page

Des pages qui tournent... Des livres à lire, et à partager

05 janvier 2013

La mafia du chocolat - Gabrielle Zévin

mafia

 

Nous somme en 2083 dans une société ou le gouvernement exerce un contrôle sur un certain nombre de produits de la vie courante. Le papier est rationné, l’eau est décomptée au millilitre et surtaxée, de même que les appels téléphoniques. De même, le chocolat et le café, contenants des excitants, sont considérés comme des drogues favorisant la violence et la criminalité. Ces substances sont illégales et interdites, ce qui a entraîné le développement de trafics et de marchés noirs.

C’est dans ce contexte que nous suivons Anya, la fille ainée du parrain de la mafia du chocolat. Ses parents ayant tout les deux été assassinés dans de sombres affaires liées à ce trafic, elle porte seule le poids des responsabilités familiales qui concernent sa famille proche : Léo, son grand frère qui accuse un retard mental, Natty, sa jeune sœur et leur grand-mère et tutrice, Galina, alitée et gravement malade depuis des mois.

Depuis le décès de leurs parents, Anya et les siens se sont détachés du reste de la famille, oncles, cousins et autres parents éloignés se tiennent à l’écart du trafic de chocolat pour se reconstruire, malgré les sollicitations des oncles et cousins. Néanmoins, Anya subit toujours les moqueries du fait de son nom célèbre et tente tant bien que mal de vivre avec.

 

C’est la rentrée. Anya retrouve sa meilleure amie et fait la connaissance du mystérieux Win, fils du procureur et ennemi de la famille, dont elle va peu à peu se rapprocher. Elle vient de rompre avec son détestable petit-ami, Gable, qui profitait de cette relation pour obtenir du chocolat, et qui a surtout tenté de profiter d’elle sexuellement alors qu’Anya est une fervente catholique qui tient à ses principes. Il répand des rumeurs sur elle. Le ton monte, la haine entre eux est palpable.

C’est donc tout naturellement qu’Anya est accusée lorsque Gable se retrouve gravement malade, empoisonné après avoir mangé du chocolat fourni par un cousin, qu’elle lui avait donné…

 

 

Un univers attrayant, des personnages sensibles et attachants. Anya est une jeune fille que la vie a forcé à grandir trop vite et malgré les difficultés qu’elle et sa famille rencontrent, on ne verse jamais dans le pathos.

La lecture démarre sur les chapeaux de roue ; on découvre et apprécie cet univers aussi vite que l’intrigue s’installe et rapidement les mystères surviennent : qui a empoisonné le chocolat ? Pour quelle raison ? Comment Anya va-t-elle prouver son innocence ?

Cependant, après un début sur les chapeaux de roue, l’intrigue retombe. Je n’en dirai pas plus pour ne pas non plus vous raconter tout le livre, mais il y a un moment ou le rythme effréné se calme, pour retrouver un rythme beaucoup plus planplan avec le développement de la relation entre Anya et Win. L’intrigue première, complots et histoires de famille, passent au second plan. On se concentre alors sur « Comment va évoluer cette relation Roméo-et-Juliettienne ? »

Cela dit, j’ai beaucoup aimé me plonger dans cette lecture. Mais…. C’est encore une série ! Je n’en étais pas sûre, la seule chose qui m’incitait à le croire était la fin ouverte et le seul indice visible est la petite étoile sur le dos du livre qui pourrait laisser entendre qu’il s’agit d’un premier tome. Que j’ai vu après ma lecture bien entendu. Je n’en finis plus de râler contre les séries-surprises, surtout quand on essaie de ne pas en prendre parce que ça n’en finit plus.

 

La suite sera donc « La mafia du chocolat, Vol. 2. Complot à Mexico » et elle sortira en mars 2013.

 

La mafia du chocolat – Gabrielle Zévin – Albin Michel – Wiz – 390 pages – 16€

Posté par lenelai à 19:15 - Romans ado - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur La mafia du chocolat - Gabrielle Zévin

Nouveau commentaire