La tourneuse de page

Des pages qui tournent... Des livres à lire, et à partager

13 janvier 2011

Illyria - Celia Rees

illyria



L’histoire se déroule à Londres au printemps 1601.

Alors qu’il marche dans les rues de Londres, William Shakespeare fait la connaissance de Violetta et de Feste, deux artistes de rue qui lui racontent leur histoire…

Violetta se dit héritière légitime du trône d’Illyrie, petit pays prospère situé sur les côtes de la mer adriatique. Mais après la trahison de son oncle Sébastian, l’Illyrie fut réduite à feu et à sang, les parents de Violetta, Viola et Orsin, assassinés et la jeune fille vendue comme esclave à un certain Malvolio. Ce dernier s’empara également de la sainte relique fondatrice d’Illyrie, une coupe sertie de pierres précieuses. Violetta, avec l’aide de Feste, parvint à s’enfuir et se réfugia à Londres. C’est alors qu’ils croisèrent la route de Shakespeare, à qui ils demandèrent de l’aide pour récupérer la relique et reconquérir le trône d’Illyrie.

Le célèbre dramaturge se retrouve bien malgré lui impliqué dans cette affaire. Ayant eu vent de cette rencontre, le premier ministre le convoque et lui ordonne d’espionner Violetta et Feste. A cette fin, Shakespeare élabore un plan, et la troupe entière, les Hommes du Lord Chamberlain, quitte Londres pour effectuer des représentations itinérantes sur les routes d’Angleterre.

Mon avis

Illyria est une véritable immersion dans le monde du théâtre shakespearien, dont on découvre de multiples facettes. Shakespeare tient ici un des rôles principaux. D’ordinaire, je n’aime pas tellement lorsque les fictions prennent des libertés avec les personnages célèbres de l’Histoire. L'auteure justifie toutefois son choix par le fait que nous n’avons aujourd’hui que très peu d’éléments sur la vie réelle de Shakespeare. La voie est donc libre pour l’imagination. Cependant, le personnage historique est respecté, car les actions qui lui sont attribuées ne sortent pas tellement de son rôle de dramaturge.

Continuons sur l’aspect historique : ce roman fourmille de références au théâtre du temps de Shakespeare. On découvre certains aspects de la vie d’une troupe jouant dans un théâtre londonien, les représentations itinérantes sur les routes d’Angleterre, ou le processus d’écriture d’une pièce… Par ailleurs, on peut remarquer que l’intrigue en elle-même reprend certains grands thèmes du théâtre shakespearien : vengeance, guerres familiales, légitimité du trône…

Celia Rees réalise une mise en abyme en imaginant son roman comme si les personnages de la Nuit des rois, l’Illyrie, Viola et le duc Orsin avaient réellement existé. Le récit de Violetta, Feste en serait donc la suite historique. Et Violetta, en racontant son histoire à Shakespeare, lui aurait inspiré l’écriture de la Nuit des rois. (Vous suivez toujours ?)  Les différentes intrigues (le Flash black raconté par Violetta et Feste, puis la reconquête du trône d’Illyrie) sont entremêlées, la rencontre des Illyriens et de Shakespeare en constituant le pivot. 

 

Vous l’aurez compris, il y a énormément de choses à dire sur ce livre, car il est très riche en anecdotes et en références sur le théâtre shakespearien. Il se lit par ailleurs de manière très fluide et agréable.

Illyrria – Célia Rees – Editions du Seuil – Novembre 2010 - 383 pages – 17 €

Posté par lenelai à 23:15 - Romans ado - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Illyria - Celia Rees

Nouveau commentaire