La tourneuse de page

Des pages qui tournent... Des livres à lire, et à partager

25 août 2010

Chain mail – Hiroshi Ishizaki

chainmail

Sawako, jeune japonaise de 13 ans, s’ennuie ferme dans sa vie de collégienne. Plongée à corps perdu dans ses études et obsédée par l’excellence scolaire, elle n’a aucun ami et ne cherche pas davantage à se sociabiliser. Un jour, elle reçoit un mail sur son portable, d’une certaine Yukari.

« Sawako, tu viens jouer avec moi dans un univers fictif ? »

Elle découvre alors le site de Chain mail, créé par Yukari. Il s’agit d’une histoire virtuelle dont elle a imaginé le synopsis : les mésaventures d’une collégienne harcelée par un garçon déséquilibré amoureux d’elle. Quatre rôles sont à pourvoir : L’héroïne, le harceleur, le petit ami de l’héroïne, et une femme inspecteur de police chargée d’enquêter sur l’affaire. Chaque rôle sera tenu par une personne chargée de faire évoluer son personnage dans la fiction.

Enthousiasmée, Sawako accepte l’aventure Chain mail et choisit le rôle de l’héroïne victime du harceleur qu’elle nomme de son propre prénom. Elle est bientôt rejointe par Mayumi, amatrice de romans policiers (qui choisit le rôle de l’inspecteur de police), et Maï, fan de j-pop gothique (qui prend le rôle du petit ami de l’héroïne Sawako). Le harceleur sera campé par Yukari.

L’aventure Chain mail commence, et ces jeunes filles trouvent dans l’écriture de l’histoire une manière d’échapper à l’ennui et aux difficultés de leurs vies respectives. La fiction prend un tour des plus passionnants. Jusqu’au jour où Sawako écrit un texte plutôt inquiétant, laissant entendre qu’elle est réellement poursuivie par un harceleur. Pendant plusieurs jours, Yukari et elles ne donnent plus aucune nouvelles, et on parle au journal télévisé d’une collégienne disparue…Où est la frontière entre réalité et fiction ?

 

 

Un livre absolument passionnant, dévoré en quelques heures. Un début un peu lent toutefois, car on passe par les présentations successives de Sawako, Maï et Mayumi, nécessaires pour comprendre ce que sont leur vie. Sawako, obsédée par la réussite scolaire. Mayumi, adolescente effacée vivant dans le seul but de soutenir sa meilleure amie, jeune prodige de badminton. Maï, ayant grandi aux Etats-Unis, avec une mère se donnant une façade de mère américaine progressiste, de type : « Ma fille est en 3ème et j’estime qu’à cet âge les enfants doivent être considérés comme des adultes, voyez-vous » alors qu’elle en pense tout l’inverse. Une attitude que Maï déteste et juge hypocrite.

La façon dont les chapitres se succèdent et le mode de narration nous aident d’autant plus à les comprendre. Un mode de narration intéressant, puisque les points de vue sont alternés et donnent successivement la parole à Sawako, Maï et Mayumi. On entre alors dans leur esprit, leur passé et leurs souvenirs plus ou moins marquants ou douloureux.

La seule personne dont on ne sache absolument rien est Yukari, si ce n’est qu’elle est à l’origine de Chain mail et qu’elle incarne le harceleur. Le mystère s’accroit lorsque Sawako et elles ne donnent plus signe de vie après que Sawako ait posté un texte inhabituel, laissant penser qu’elle est réellement la proie d’un harceleur. A partir de ce moment, l’ignorance de l’identité de Yukari devient source de suspense et d’angoisse. On va de rebondissement en rebondissement et l’on brûle de connaître la clé du mystère. Et à la clé, justement, une énigme qui se résout de manière surprenante, mettant fin à un suspense angoissant. Je dirais que le dernier chapitre m’a évoqué le célèbre Psychose d’Hitchcock, mais je ne rentrerai pas plus dans les détails pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture.

 

 

Chain mail – Hiroshi Ishizaki- Editions du Rocher Jeunesse - Avril 2009 - 249 p. - 13€


Commentaires sur Chain mail – Hiroshi Ishizaki

    Ton avis me donne envie de le lire !!!! ^^

    Posté par Erato, 26 août 2010 à 13:47 | | Répondre
  • Envie de le lire aussi, car je crois qu'en fait,c 'est pas si fictif... J'ai déjà lu ce genre de faits divers au Japon. Je me trompe peut-etre, mais ça ne m'étonnerait pas du tout...

    Posté par Bran, 16 octobre 2010 à 15:03 | | Répondre
  • Je l'ai lu aussi, et tout comme toi je l'ai trouvé passionnant !! j'avais adoré

    Posté par Ana, 28 février 2013 à 19:59 | | Répondre
Nouveau commentaire